Mairie de Beaurainville
232, Rue de la Canche
Boîte postale 27
62990 BEAURAINVILLE

Téléphone : 03 21 90 30 63
Télécopie : 03 21 90 02 88
Courriel : contact@beaurainville.fr

Jours et heures d’ouverture :
Tous les jours de 08h30 à 12h30 et de 14h00 à 18h00 sauf le vendredi fermeture à 17h00 – le samedi (hors vacances scolaires) de 09h00 à 12h00

Commune de Beaurainville (62)

Accueil > Histoire et patrimoine culturel > Le Château des Lianne

Le Château des Lianne

JPEG - 9.8 ko
Les ruines du château des Lianne

Il date du temps de Saint-Louis ; son nom n’a rien à voir avec une végétation de lianes : c’est celui de son fondateur au XIIIème siècle, un baron du Boulonnais : Enguerrand de LIANNE, devenu sire de Beaurain par mariage et possesseur d’un vaste domaine (pâtis de Lianne, bois et Fond des Lianne, près du Valivon).
Ce fut d’abord "un joli manoir de pierre blanche, avec deux petites tourelles aux toits couverts d’ardoise" bien installé à quelques pas de la Canche, mais n’ayant pas négligé sa défense : murs épais et meurtrières, selon les procédés du XIIIème siècle.
Au fil du temps et des changements de propriétaire, des dégradations commencèrent à se produire. Mais c’est surtout l’installation toute proche du chemin de fer qui devait aggraver tout cela...
Une gravure (assez peu connue) le décrivait vers 1860 : "Un donjon rectangulaire, haut d’environ quatorze mètres, avec une petite cour intérieure et quelques pans de mur".
Aujourd’hui les pauvres vestiges encore visibles ont encore diminué de presque cinq mètres.
Pourtant, le château des Lianne est classé "monument historique". On peut encore y voir une meurtrière (bien conservée) et les épais soubassements disposés en damiers, où alternent avec une certaine élégance le silex et la pierre de taille. Sur l’autre pan, on distingue les trous de boulins, logements des poutres qui soutenaient un étage.
Déjà en 1875, un chroniqueur, le baron de Calonne, le décrivait ainsi : "deux larges pans que l’action du temps ne tardera pas à faire disparaître"...

JPEG - 179.6 ko
La Canche et les ruines du Château des Lianne

Recherches : Pierre Bourdrey

mais aussi...

LES COLLET

Une autre puissante famille, les "Collet", occupait voici près d’un millier d’années "la forteresse de Lianne".
A la fin du 12ème siècle, la dernière descendante des "Collet" épousa Enguerrand de Lianne, l’un des douze barons du Boulonnais, qui donna son nom au "Château de Lianne" habité par ses descendants jusau’à la fin du 18ème siècle.
Yolande de Lianne apporta son bien à la maison de Bournonville en s’alliant à Hugues de Bournonville. Le 26 juillet 1566, Anne de Bournonville, vicomtesse de Lianne-en-Beaurain, donna en dot à sa fille la seigneurie de Lianne lors de son mariage avec Jean de Maulde, baron de Colembert. Les de Maulde vendirent la tour en 1771.
Lors des recents travaux d’asssainissement dans cette "rue des Lianne", les fouilles découvrirent des pieux en chêne sur lesquels était vraisemblablement bâti le château.
Source : Jean Pannetier

juillet 2017 :

Rien pour ce mois

juin 2017 | août 2017